Retour d’expérience sur 2 détecteurs Loconet (détecteurs d’occupation). Le premier est le 63329 d’Uhlenbrock, assez classique. Le second provient d’un fabriquant plutôt anonyme, surtout en France, la marque Hongroise Train Modules. Je ne sais pas s’il sont distribués en France à large échelle. Ils le sont en Allemagne, par Conrad, depuis un peu plus d’un an. J’avais déjà testé leur décodeur d’accessoires dans un autre post.

Un choix logique pour du Loconet aurait été son inventeur: la marque américaine Digitrax. Mais ces modules sont difficiles à obtenir en Europe via les canaux de vente que j’utilise fréquemment.

Présentation

Rappelons d’abord que j’étais passé de la détection en S88 à celle via le bus Loconet il y a petit moment. J’utilise toujours des modules S88, mais ils sont reliés au bus Loconet via les adaptateurs S88>Loconet d’Uhlenbrock (détails ici).  Cependant, il est désormais plus logique d’investir directement dans des modules supportant nativement Loconet.

Les deux modules possèdent chacun 2 entrées/sorties Loconet. Pas besoin d’une « multiprise », ils peuvent être placés dans une chaîne Loconet.
Les deux également reposent sur le principe de la détection de consommation de courant (des locos, ou wagons éclairés…). La comparaison s’arrête là.

Voici un tableau récapitulatif des différences. Certains seront détaillées plus bas:

 Uhlenbrock 63320Train Modules 56321
BusLoconet
(2 in/outputs)
Loconet
(2 in/outputs)
Type de détectionConsommation de courantConsommation de courant
Cantons84
ProgrammationBouton
& LNCVs
Bouton
Adressage individuel de chaque cantonOuiOui
Fonctions avancéesOui
(Contrôle d'accessoires, type aiguillages)
Non
Config. avancéeOui
(par exemple délai de détection)
Non
Taille (base)10 x 5.5 cm6 x 5 cm
Prix conseillé69,90 €49,90 €
Prix par canton8,75 €12,50 €

Connexion & programmation

Simple, dans les deux cas. Il faut connecter le cable Loconet au réseau existant. Connecter le pin de gauche au commun des voies, et ensuite les 4 ou 8 autres Pins vers les cantons à surveiller.
Les deux modules sont pré-percés pour pouvoir les visser directement sous le réseau. On notera que le module de Train Modules est deux fois plus petit que celui d’Uhlenbrock. D’un autre côté, il ne surveille que la moitié des cantons.

Train Modules, simple et efficace

Détecteur d'occupation Loconet de Train Modules

Détecteur d’occupation Loconet de Train Modules

Le détécteur de Train Modules est livré avec un manuel spartiate, de 4 pages recto-verso. Dans mon cas (achat en Allemagne), il y a un manuel en anglais et un en allemand. La programmation est simple:

  • Appuyer sur le bouton poussoir (la première LED clignotte).
  • Envoyer depuis la centrale un ordre d’aiguillage sur l’adresse que l’on veut donner au premier canton
  • La LED suivante clignote, répéter l’opération ci-dessus jusqu’à ce que les 4 cantons soient programmés, et que les LEDs s’éteignent.

Uhlenbrock, simple ou avancé

Détecteur d'occupation Loconet Uhlenbrock 63320

Uhlenbrock 63320 Loconet

Uhlenbrock complique les choses. Cependant, c’est pour une bonne raison, puisque ce module propose bien plus de fonctionnalités.

La programmation peut se faire de deux manières:

  • Via le bouton (appuyer, envoyer un ordre d’aiguillage sur la première des 8 addresses voulues)
  • Via les LNCVs (CVs Loconet), grâce à une centrale Intellibox (ou dans mon cas, le logiciel Rocrail).

Avec les LNCVs, pour profiter des fonctions avancées, c’est forcément plus complexe.

D’abord, on donnera une autre adresse que « 1 » au module (LNCV #0). Cela permettra de le programmer proprement sans toucher aux autres modules du Loconet. Ensuite, plusieurs paramêtres peuvent être changés:

  1. La temporisation d’envoi du message « occupé »
  2. La temporisation d’envoi du message « libre »
  3. L’adresse et la position de deux accessoires (aiguillages, signaux) à commander, pour chacun des cantons, pour chacun des status (libre, occupé)

Les options 1 & 2 sont pratiques pour éviter de polluer votre Loconet avec des messages inutiles. Des trains captant mal le courant pouvant en effet être considéré comme absent du cantons pour quelques millisecondes. Ces paramêtre peuvent même être spécifiés pour chaque canton si l’on veut, c’est donc assez puissant.

Le troisième point fait de ce module un module intelligent. Cela correspond à la philosophie d’automatisation décentralisée promue par Uhlenbrock. J’avais déjà mentionné cela dans mon post sur leur détecteur MARco. Puisque l’Intellibox (la centrale d’Uhlenbrock) propose peu d’automatisation, ils proposent d’automatiser le réseau de façon décentralisée, dans chacun des « blocs » du réseau Loconet. Dans le cas de notre détecteur donc, 2 accessoires peuvent être déclenchés par le passage ou le départ d’un train dans chaque canton.
C’est plutôt puissant, mais personnellement, je n’y crois pas. Si quelqu’un veut automatiser son réseau, je trouve qu’un « cerveau central » est une bien meilleure solution (centrale intelligente, par exemple ESU Ecos II, ou logiciel PC). Reprogrammer les LNCVs dans des dizaines de petits boitiers Uhlenbrock, juste pour configurer une navette…c’est plutôt rébarbatif.

Tests

Effectés avec les logiciels gratuits Loconet Checker software, et Rocrail.

Plug ‘n play (brancher et jouer) pour Train Modules

Train Modules 65321

Train Modules 65321 sous mon réseau.

Le détecteur Train Modules a marché immédiatement. Il semble qu’il y ait une mini-temporisation dans le cas de trains captant mal le courant. Ce n’est qu’une impression, mais je pense qu’il tolère quelques millisecondes de mauvais contact avant de déclarer le canton comme libre. Cela serait à tester plus en détail, peut être une autre fois!

Plug ‘n pray (brancher et prier) pour Uhlenbrock

Uhlenbrock 63320 Loconet

Uhlenbrock 63320 sous mon réseau

Uhlenbrock m’a encore une fois fait passé une mauvaise soirée. Lors de mes premiers tests, pas moyen de faire parler ce module sur Loconet.

Voulant tester s’il détectait au moins correctement l’occupation des voies, j’ai utilisé une autre fonction du module. Cette fonction est l’appel à la « report address ». En envoyant un ordre (par exemple, d’aiguillage) sur cette addresse, le module envoit de force le statut de tous les cantons sur le Loconet. J’ai testé, et surprise, il s’est mis à parler sur le Loconet, et le rapport était correct.
Dans la capture d’écran ici, l’appel à la « report address » (1017 -1 = 1016) me montre correctement que seul le canton 431 est occupé.

Uhlenbrock 63320

Messages corrects envoyés par le 63320 après appel de la « report address ».

Grâce à deux infos en allemand trouvées sur le net (ici et ici), je pensais avoir trouvé une solution. Il semble que la polarité des voies est importante pour ce module. J’ai donc changé la polarité au niveau de mon ECOS II, et effectué une reprogrammation du module.
Sans succès. Le module est toujours capable d’envoyer un rapport d’occupation si on l’y force avec la report address. Par contre, en traffic normal (quand un train rentre ou sort d’un canton), il reste silencieux.

Conclusion partielle

Je suis plutôt surpris du résultat de ce petit test.

Le détecteur de Train Module fonctionne à 100%. Il est petit, simple à programmer, simple à utiliser. Son seul problème, c’est son prix. Conrad.de le vends pour 49,90€ normalement (ce qui est cher). Il est en promotion « jusqu’à épuisement des stocks » à 35€ en ce moment cependant. Le produit est il en fin de vie? Conrad arrête-t-il la distribution de la marque Train modules? Je ne sais pas.

Quant à l’Uhlenbrock, j’ai décidé de m’en débarasser, faute de pouvoir le faire fonctionner. Il faut bien noter deux choses cependant. D’une part, le fait que le module soit défecteux est assez improbable. D’autre part, cela ne veut pas dire que le produit est de piètre qualité. L’explication la plus probable pour ma malchance, est que le module nécessite une masse commune entre le Loconet et l’alimentation DCC des voies. C’est le cas pour 95% des gens ayant une Intellibox ou une autre centrale (les masses sont reliées en interne), mais ce n’est pas mon cas avec mon Loconet indépendant.
C’est tout de même assez décevant: il n’y a aucune raison pour que ce module soit plus exigeant que ceux de marques concurrentes. Uhlenbrock à la facheuse tendance, apparemment, de développer leurs produits en priorité pour les clients de leurs centrales Intellibox.

Liens externes

J'essaye d'être juste et de noter sur des critères aussi clairs que possible ! Pour un rappel des critères de d'évaluation cliquez-ici.

Rappel: Je suis un amateur, et ceci sont des opinons personnelles. Je ne reçois aucune compensation, sous aucune forme que ce soit, de la part des marques ou magasins mentionnés ici. Les noms de produits et de marques mentionnés ici sont la propriété de leurs propriétaires respectifs.