Vous connaissez la prise NEM standard type 651 à 6 pins? Voici les prises Next18, Plux12 and MTC14; qui commencent à apparaître dans nos locomotives en N.

Ayant récemment acheté un autorail Piko avec une prise digitale Plux12, je me suis dit qu’un résumé des différents types de prises désormais disponibles s’imposait. Ah oui, et aussi, il était temps de le dire haut et fort aux constructeurs: arrêtez de sortir des nouveaux types de prises de votre chapeau! 

Avant toute chose: petit coup de gueule

Ce n’est pas un secret, les nouvelles générations ne sont pas particulièrement fans de trains électriques.
Les constructeurs allemands ont pourtant réussi, doucement, à moderniser notre hobby. Nous avons maintenant des écrans tactiles, des applications iPad et iPhone…et d’autres choses sont en préparation!

Märklin a récemment fait un bon coup en Allemagne, en recrutant de nouveaux fans de train, grace à sa gamme pour enfant  « My World« . D’autres marques proposent (surtout en HO) des modèles basiques, pas chers, et faits pour des enfants.
Tout cela me fait dire que les constructeurs sont réalistes sur le situation du marché du train:

  1. Le marché est limité: il faut prendre soin de la clientèle
  2. Le marché ne sera pas éternel: il faut recruter de nouveaux clients dans les jeunes générations

Malgré cela, il semble que ces mêmes constructeurs allemands sont toujours capables de se tirer une balle dans le pied. Je le dis sans hésiter: la multiplication des types de prises digitales est une bétise sans nom, qui ne va aider personne:

  • Les clients auront la vie plus compliquée (Quelle prise est présente? Quel décodeur ira?)
  • Les frabricants de décodeurs vont devoir démultiplier les modèles (ou alors ils perdront des parts de marché).
  • Toutes ces prises ne fidélisent pas le client
    Une prise non compatible avec une marque de décodeur pourra – au mieux – DISSUADER un client d’acheter des modèles d’une marque. Par contre, une prise propriétaire ne rendra pas un client captif. Nous ne sommes pas dans le business de l’informatique où l’on peut enfermer les clients: nous achèterons toujours chez différents constructeurs, puisque les modèles sont tous différents.
  • Cela fait peur à ceux qui voudraient se mettre au train, ou passer en digital.

Il ne faut aussi pas oublier que les constructeurs n’ont aucune excuse; le monde du modélisme allemand est petit: il se connaissent tous et se rencontre régulièrement. D’ailleurs, 2 de ces 3 nouveaux types de prises sont déjà des « normes » NEM.

Si le train électrique était une industrie florissante, une guerre de format serait acceptable (voir la guerre  Blu-Ray / HD-DVD, ou VHS / Betamax)…sauf que ce n’est pas le cas.

Voici donc un rapide résumé de toutes ces prises, pour nous tous – clients – qui seront les victimes de cette guerre ridicule.

NEM 651 – Le bon vieux modèle

Pas besoin de dire beaucoup sur le NEM 651. C’est la prise la plus courante, qui se retrouvait – jusqu’à présent – dans presque tous les modèles européens ou américains prêts pour le DCC.
Cette prise est simple mécaniquement (6 pins avec un écart de 1,27mm), et électriquement: on y branche un moteur et deux lampes (feux avant/arrière).

Kato Digital – L’éxotique

Bien que Kato propose des modèles US/EU avec des prises NEM651 (par exemple le Thalys 2ème génération), la plupart de ses modèles destinés au Japon sont désormais équippés d’une prise maison.
Elle fait moins que le NEM651, puisqu’on n’y connecte qu’un moteur (aucune lampe). Ce décodeur est particulièrement adapté pour les Shinkansen de la marque, où le moteur est situé dans un wagon au milieu de la rame.

Plux12 – Une recette simple mais améliorée

Décodeur Plux12 (Zimo - MX623P12)

Décodeur Plux12 (Zimo – MX623P12)

La prise Plux12 est simple: 12 pins (2 rangées de 6 @1.27mm), soit un « double » NEM651. En réalité cependant, seuls 11 pins sont présents: 1 est laissé vide et sert de détrompeur.
La norme Plux12 est en fait membre d’une grande famille: des versions Plux8, Plux12, Plux16 & Plux22 sont définies. Par contre, pour le moment au moins, seule la version « 12 » semble faire son chemin dans nos modèles en N.

Cette prise offre 2 fonctions supplémentaire (4 au total en contant les feux avants/arrières), plus deux connecteurs pour haut-parleur. Cela parait couvrir plus ou moins tous les usages classiques en N.
Par ailleurs, la documentation NEM prévoit aussi un espace standardisé devant être laissé libre pour les décodeurs. Un détail qui – s’il est respecté par les constructeurs – devrait éviter pas mal d’arrachages de cheveux.

Piko GTW2/6 - Platine analogique et prise Plux-12

Piko GTW2/6 – Platine analogique et prise Plux-12

Next18 – Très chic, mais peu flexible

La prise Next18 (NEM 662) propose un connecteur « plus sérieux », d’un type que l’on retrouve sur des platines d’ordinateur.

Elle propose plus de fonctions:

  • 4 fonctions pleines (feux avants/arrières + 2 autres)
  • 4 fonctions logiques OU 2 fonctions logiques et 2 sorties haut-parleur

Clairement, la prise Next18 est la plus avancée techniquement. Mais je lui trouve 2 défauts:

  1. La norme est un peu schizophrène: elle définie une prise « Next18 » et une « Next18-S » (S pour son). En fait, il s’agit de la même prise, mais dans la version S, les constructeurs doivent laisser plus de place pour le décodeur.
  2. Etant donné le type de prise, il n’y a pas de marge de manoeuvre dans les petites locomotives: le décodeur doit être placé parfaitement. On ne peut pas « tordre légèrement » les connecteurs comme parfois nécessaire avec le NEM651. Cela veut dire qu’un modèle prévu pour du Next18 aura sûrement du mal a être équippé d’un décodeur sonore Next18-S.

Un dernier détail: ne vous laissez pas leurrer par le nom Next18. Les connecteurs étant petits et prévus pour de faibles courants, certains connecteurs sont apairés pour permettre plus de puissance. Ce sont donc en réalité seulement 14 connecteurs qui sont disponibles sur cette prise (voir spécifications PDF en bas de page).

Place pour interface Next18

Place pour interface Next18

MTC14 – Le malvenu

La MTC14 a été annoncée l’an dernier par Märklin, pour sa gamme en N (Minitrix), voir la news en Allemand ici.

Je n’ai pas encore trouvé de description complète sur cette prise. Apparement, elle permet 2 fonctions supplémentaires, et 2 prises logiques pour décodeur son « SUSI » externe.

Une chose est sûre: c’est une prise propriétaire, annoncée après toutes les autres. Märklin a du ne pas aimer les autres normes, et s’est permis d’en définir une autre.
A ma connaissance, aucun constructeur de décodeur (ESU, Uhlenbrock…) n’a annoncé le support de se connecteur. Si vous achetez une locomotive avec du MTC14, vous êtes condamnés à acheter le décodeur Minitrix (cher).

Minitrix 12102, BR185.6 avec prise MTC14 ©Minitrix

Conclusion et résumé

Tout cela n’est pas pour dire que la prise NEM651 n’a pas besoin d’un successeur. L’électronique moderne permet désormais d’intégrer beaucoup plus de fonctions dans des locos en N, il est donc logique d’évoluer. Le problème n’est pas la disparition du NEM651, c’est la guerre pour sa succession.

Si je devais choisir le meilleur successeur, j’opterais probablement pour le Plux12. Cette prise propose toutes les fonctions, et son connecteur basique laisse de la flexibilité aux bricoleurs.
Le Next18 a l’air très bien, mais je crains pour les installations dans les petites locomotives. Beaucoup d’entre nous ont déjà cassé des contacts sur des décodeurs NEM651 en essayant de les faire rentrer dans des petites locos…ce n’est pas drôle quand ça arrive, mais au moins cela laisse de la marge pour bricoler.

Mise à jour (Juillet 2014): Après avoir testé PluX12 et Next18, l’interface Next18 a désormais ma préférence. Lire l’article « Interface Next18: l’avenir du N en digital ».

Mise à jour (janvier 2015):
Next18 (NEM 662) semble lentement gagner en popularité, mais les constructeurs ne sont pas tous d’accord:

1) Arnold (Hornby International) commence à équiper certains modèles d’une interface Next18, Arnold semble avoir choisi son camp (tableau mis à jour).
2) Brawa annonce de nouveaux modèles avec Next18 (news en Allemand ici). Ce sont des décodeurs Doehler & Haass qui sont inclus sur les modèles sonores (une nouveauté pour Brawa.

2) Il semblerait que Piko envisage maintenant d’installer des interface PluX16 (au lieu de PluX12) dans certains modèles N. C’est la même interface, avec encore plus de sorties de fonctions. Encore un choix énervant de la part de Piko (bien que pour être honnête, un décodeur Plux12 rentrera sur une prise Plux16, mais au prix de la perte de certaines fonctions du train).
3) Le (seul) décodeur mTc14 de Minitrix (66840) est un fait produit par Doehler & Haass (nom de code DH14), mais il existe déjà 3 versions sur le marché. Ceux ayant un D&H Programmer pourront détecter leur version précise et même bénéficier des MAJ firmware de D&H comme pour tout autre décodeur de la marque (détails en allemand sur la page FAQ de D&H).

Voici un résumé:

 StandardDéfendu parContacts
(Physiques / Disponibles)
FonctionsNote
NEM 651Presque tous les fabriquants N6 / 6* 2 fonctions (feux A/R)
Kato PlugKato4 / 40Les modèles US/EU ont une prise NEM651. Ce modèle est présent sur les trains Japonais type Shinkansen, sans fonction d'éclairage.
NEM 658
"Plux12"
Piko, Tillig...11 / 11* 4 fonctions (feux A/R+2)
* 2 connecteurs HP
1 pin vide, d'où 11 pins et pas 12.
NEM 662
"Next18"
Arnold, Liliput, Brawa, Bemo....18 / 14* 4 fonctions (feux A/R+2)
* 4 fonctions logiques (2 utilisables comme prises HP)
Certains pins connectés en paires, d'où seulement 14 connections dispos.
MTC14Minitrix (=Märklin)14 / ?* 3 ou 4 fonctions (à confirmer)
* 2 pins SUSI
(décodeur son)
Propriétaire

N’hésitez pas à dire ce que vous pensez de tout cela en commentant ci-dessous.

Liens externes

Note: A ma connaissance, aucune de ces prises (sauf la bonne vieille NEM651) n’a été acceptée ou même soumise à l’association américaine NMRA. Bonne chance à nos amis d’Amérique du Nord: si vous achetez du matériel européen en N dans les mois qui viennent, cela va être dur de trouver le bon décodeur!

Article écrit par un "N-iste"
Cet article s'applique au moins en partie à toutes les échelles de modélisme ferroviaire. Si vos trains ne sont pas à l'échelle N, des informations complémentaires pourront éventuellement être trouvées ailleurs sur le net.